Le Domaine

LE TERROIR

Notre Domaine familial compte 17 ha de vignes réparties sur Chignin (80%) et St Jean de la Porte (20%). Les sols sont majoritairement : Argilo-calcaire, Éboulis calcaire et Moraine.

L’encépagement est porté sur des cépages autochtones de Savoie c’est à dire, la Mondeuse, le Persan, la Roussette (Altesse), le Bergeron (Roussanne) et la Jacquère. Gamay et Pinot noir font également partie de notre encépagement mais en plus petit quantité.

La majorité de nos vignes sont en coteaux, certaines d’entre elles pouvant aller jusqu’à 45% de pente. De ce fait, tout doit se faire à la main.

Pour le respect du raisin, les vendanges sont manuelles.

Le travail en culture biologique est maintenant suivi depuis plusieurs années. Les essais concluants lance officiellement, en 2018,  la labellisation avec ECOCERT sur les cépages rouges. Le label BIO sera apposé à partir du millésime 2021. Dés 2020, les cépages blancs suivront le même chemin.

La Philosophie

Il y a une dimension spirituelle dans la culture des vignes. Nous apprenons l’humilité. Il faut être reconnaissant envers la nature car nous en sommes dépendant. Il faut jouer avec les différents éléments la terre, la vigne et le climat pour aller vers de meilleurs résultats.

Nous sommes simplement de passage à travers le temps mais le terroir se transmet de génération en génération.

Chaque parcelle est ainsi vinifiée séparément afin d’en retirer tout le bénéfice d’un terroir bien respecté avec des modes de cultures raisonnées et des vinifications innovantes.

L’expérience

En 1987, Jean-François obtient son diplôme d’œnologue à la faculté de Dijon. Il revient au domaine fort de ses expériences dans d’autres régions, notamment ses séjours à Bordeaux au laboratoire de Grézillac, puis au Domaine de l’Espiguette à Montpellier ainsi que dans les vignobles de Californie aux Etats Unis.

Mais c’est surtout sa rencontre avec Jules Chauvet qui l’a profondément inspiré. Etre » l’apprenti » de ce maître incontesté de la dégustation lui aura permis de partager sa passion pour le vin et le conduira à redimensionner son domaine passant de 5 à 19 hectares.

Aujourd’hui les essais concluant en bio sur le cépage de la jacquère et de l’altesse lui permettent d’officialiser la conversion du domaine en BIO.